L’espace du dedans

 
 
Mon intérêt pour l’astronomie remonte aux années 1980, sans doute même avant... C’est l’époque où je rentrais au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et j’écrivais une pièce pour 11 musiciens au titre évocateur de «T.Tauri». Puis vinrent «Alpha Centaure» pour grand orchestre et «l’Espace du Dedans» pour une vingtaine de musiciens. Cet intérêt trouvait donc des ramifications profondes dans mon travail de compositeur, de structuration du matériau, de la matière, mais aussi dans ma vie de terrien. Sans doute le besoin de réfléchir à ce qui nous entoure, où nous sommes et bien sûr, pourquoi nous sommes là.

Après de longues années de lecture d’ouvrages spécialisés, vint la nécessité de «voir» par moi-même puis de «faire» et je décidais d’acheter mon premier télescope, un Celestron 8. C’était en 1995. Évidemment à cette époque, bien que ce fût l’époque des premières caméras CCD «amateurs», on utilisait essentiellement de la pellicule argentique. Il fallait, plus qu’aujourd’hui,  poser plusieurs heures de suite sur un même objet, une galaxie par exemple, pour obtenir un résultat honorable, mais sans commune mesure avec ce que l’on obtient aujourd’hui avec des capteurs électroniques.

La photographie astronomique ou «l’astrophotographie» est une discipline passionnante et contraignante. La première contrainte est la météo. Aucune sortie possible sans un ciel clair. Ensuite viennent, la fatigue (cela se passe la nuit) et souvent le froid. Mais tout ceci est vite oublié lorsque vous obtenez au bout de quelques instants les premières lumières des confins de l’univers. Une galaxie se dessine sur votre écran, une nébuleuse prend forme. Une lumière partie depuis des millions d’années et dont quelques photons viennent se perdre sur votre capteur d’appareil photo ou de caméra CCD vont créer une variété infinie de formes et de structures, véritables tableaux créés par la nature.


 

Un peu de moi...

Philippe Durville

Musicien

Nikon D3

Musique et Astronomie

Le Briard!

Là-haut!

Quand on a les dents, on a pas le pain. Quand on a le pain, on a plus les dents...

mes dernieres images:
















  1. 1.M45

  2. 2.NGC6888

  3. 3.Sadr

  4. 4.M101

  5. 5.Leo triplet

  6. 6.C2014/Q2 Lovejoy

 
Proche.html

Une vidéo trouvée récemment sur YouTube sur l’une de mes pièces. «IMAC» pour deux ensembles instrumentaux et dispositif électronique. Une histoire «d’IMages ACoustiques»... Merci au vidéaste que je ne connais pas.